Welcome

Allo, y’a quelqu’un ?

Juillet 2018.

Des années que je ne suis plus venue ici.

Emprunte de nostalgie en ce lundi chaud et gris aux allures tropicales, je suis venue voir ce qu’il se passait par ici. Cet endroit qui, il y a quelques années, était rempli de joie, de futilité, de commentaires acerbes ou de réflexions spontanées. Cet endroit qui me faisait du bien, parfois. Pas toujours. Si ça se trouve pendant mon absence, le temps que je digère un peu le « nouveau » monde qui m’entoure depuis le choc des attentats parisiens, cet espace continuerait à vivre ? Cette bulle de légèreté persisterait-elle ?

Bah non, évidemment.

Alors parce que je crois au fond de moi ne pas vouloir que cet espace meurre définitivement, je pose ces quelques mots par ici. Même si les gens sont occupés de nos jours à pourrir des bouchers au nom du véganisme, à taguer des passages piétons au nom de l’intolérance, à construire une piscine pour le confort de la France, à laisser les gens se noyer au nom des droits de l’homme, à faire de faux débats avec de faux gens sur des réseaux virtuels consultés par de moins en moins de gens au nom de la liberté d’expression… et bien je lâche ces quelques pensées passagères pour tout badaud qui viendrait se perdre ici.

J’ai envie de reparler de musique, de séries, de ces nouvelles boutiques, de ces nouveaux restaurants, de ces endroits de France ou du monde qui sont merveilleux à voir, à explorer, à goûter. J’ai envie de me convaincre que ce monde n’est pas encore fichue. Que les réseaux font entendre aujourd’hui des voix qui ne s’exprimaient pas avant, qui résonnent tellement qu’ils cultivent une ambiance nauséabonde. Des cons il y en a toujours eu, il y en aura toujours, le problème aujourd’hui c’est qu’on les entend de trop.

Alors que les médias peinent à relever le niveau, tant ils cherchent à exister dans cette cacophonie mondialisée, peut-être qu’un bon vieux blog désuet peut aider à redonner envie de célébrer la vie. A lever sa coupe tous les jours  et se dire qu’on est pas si mal et que tout le monde n’est pas à jeter à la poubelle.

A la vôtre,

Victoire.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :