Welcome

#319 Chvrches au Trianon

Révélation electro-pop de 2012-2013, Chvrches est un groupe écossais qui annonçait un concert au Trianon à Paris, ce lundi 17 mars 2014. Véritable coup de coeur, je ne pouvais louper ce rendez-vous.

chvrches-en-concert-2

Chvrches s’est illustré avec un album excellent, aux productions pointues, rappelant les années synthétiseurs façon dépêche mode… en plus moderne. Chaque morceau est un hit en puissance sous les choeurs et clavier de Iain Cook et Martin Doherty, sublimé par la voie aigue de la toute mignonne et emblématique Lauren Mayberry. En plus de cet album salué par la critique et la plupart des blogs musicaux, Chvrches propose également quelques reprises étonnantes, dont le fameux Step by Step de Whitney Houston.

chvrches-en-concert

La base de fan grandissant, Chvrches est un groupe prometteur de plus en plus suivi, et l’enjeu de ce premier grand show auprès du public parisien était un bel enjeu afin de transformer l’essai. Je m’attendais à du grand, très grand, et surtout une euphorie aussi bien du public que du groupe en plein ascension.

Tout ce laïus pour révéler ma semi-déception sur un show qui n’a pas été à la hauteur de mes attentes. Afin de ne pas partir dans tous les sens, je vais tâcher d’être pragmatique.

chvrches-en-concert-paris-trianon-1

Tout d’abord le son.

Cacophonie générale, son mal réglé, la voix, pourtant puissante et présente avait du mal parfois à se faire entendre au milieu des synthétiseurs trop poussés. Alors que le disque très électro sait rester mélodieux et pop, le concert laissait la part belle aux « boom boom » plus qu’à la voix. Le chant de Lauren était juste et beau, mais les choeurs de ses compères frôlait avec les faussetés, même appuyés par le vocodeur.

La mise en scène

Petite salle mais jolie mises en scène. Le jeu de lumière était parfait et vraiment très réussi. Même si l’abus des stroboscopes n’est pas forcément pas came (heureusement je ne suis pas épileptique) le tout était très pro et franchement bluffant. Point négatif : la présence de la chanteuse. Lauren de Chvrches est figée, recroquevillée, et bouge à peine. Elle passera une partie du concert à se battre avec le fil du micro de 20 mètres. Intéressant.

La setlist

Un seul album au compteur, donc je crois que l’on a eu le droit à toutes les chansons. les deux dernières étant pour le rappel. Un petit inédit en jackpot, mais aucune reprise du groupe. Le concert était donc très court.

L’attitude

J’ai trouvé le groupe à la limite de la politesse. Très peu de mot envers le public. Aucun enthousiasme. Aucune folie. Pas un sourire. Nada. Ils ont coché les cases du contrat, c’est tout. Je suis pas la plus chauvine de tous, mais quand même. Souvent dans les concert les artistes montrent leur joie de jouer à Paris, font l’effort de dire un mot en français ou font deux trois blagues clichés sur la ville de l’amour, histoire de faire leur job et de montrer leur gratitude sur le fait que leur musique traverse les frontières. Pour Chvrches qui débute presque, on a eu le droit à rien de tout cela. Triste.

Le bilan

Un peu déçue. L’album est ouf, mais le concert un peu moins.

Zut.

Pour me consoler, la video de ma chanson favorite : Gun.

 

Victoire.

3 Commentaires

  1. Isabelle de Guinzan

    Je découvre totalement moi ! Mais je crois que je vais rejoindre cette masse de fans grandissante… C’est dommage quand même que le concert ne transcende pas l’album au contraire ! Peut-être encore besoin de se roder un peu ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :