Welcome

#295 Secret Project Revolution

Vous commencez certainement à connaître mon amour pour la Pop… Ainsi j’ai eu envie de vous parler du dernier projet de Madonna et du photographe américain Steven Klein, avec qui cette dernière a beaucoup collaboré. Responsable des plus moches pochettes de Madonna, Confession on the dancefloor et Hard Candy, Steven propose un court métrage mettant en scène Madonna, afin de promouvoir un site : artforfreedom .

Ce court métrage est disponible gratuitement via Bittorrent (pour l’avoir en HD, avec interviews et autres bonus), ou sinon en streaming pour un simple visionnage. L’idée est de partager cette « oeuvre » avec le plus grand nombre et que le projet participatif de la Madonne devienne une vraie révolution en soi… sur une base artistique, histoire de relever le niveau.

J’ai toujours majoritairement admiré Madonna. Depuis toute petite je fus bercée par ses mélodies pop, à cause de ma grande soeur (adolescente à l’époque et véritable fan). Like a Virgin, Cherish, Like a prayer ou Material Girl ont rythmés mes journées. J’ai toujours gardé un oeil sur ce que la Reine de la Pop pouvait offrir… depuis 30 ans. Le mot d’ordre de la chanteuse : un album, un style, un univers. Initiatrice de mouvements, de mode, Madonna a marqué le monde musicale de son empreinte, qu’on le veuille ou non et malgré sa cinquantaine, elle reste toujours aussi présente musicalement et médiatiquement. Pour cela elle mérite un certain respect, même si au fond je n’ai pas validé toutes les étapes de sa carrière, ni tous ses disques (le meilleur restant pour moi American Life, merci Mirwaïs)… Madonna est tout simplement incontournable.

Ce Secret Project était donc attendu. Connaissant son goût pour l’art, l’esthétisme et la mode, j’avais hâte de voir ce court métrage. Madonna a toujours léché la moindre de ses apparitions et maitrisé son image à la perfection (contrairement à d’autres…). Alors quand est-il ?

Secret project revolution art for freedom capture madonna steven klein 04

Je suis restée scotchée et interloquée durant les 16 minutes de visionnage HD pour être sure de profiter pleinement du travail de Steven Klein. Madonna apparaît plus jeune que jamais, sexy mais pas trop, chic et assez élégante (dans le genre SM quoi). L’univers est soigné, l’image magnifique. Pour le moment tout va bien. Les images s’enchaînent et il devient compliqué de comprendre si il y a un sens ou un ordre chronologique aux actions présentes.

Tout commence avec Madonna version fifties sur fond d’un long discours de la material girl. Puis Madonna prend un flingue (une véritable obsession depuis ses collaborations malheureuses avec le HipHop US) et tue des femmes en porte-jarretelles et des hommes en talon aiguille (les danseurs de Madonna quoi). Super. La scène est chorégraphiée sur un fond sonore qui… est un vide absolu (ou plutôt un son de coquillage à votre oreille, un peu sourd) pour une ambiance glauque et oppressante.

« All you need for a movie, is a gun and a girl« . La citation de Jean-Luc Godard vient clore cette scène.

Secret project revolution art for freedom capture madonna steven klein 03

Puis Madonna se fait amenée de force en prison comme la dernière des trainées, suivi de nouveau d’un long discours moralisateur. Un danseur se tort dans tous les sens dans le décor très Famille Adams, où la tuerie à eu lieu. Madonna a très rapidement enfilé un masque de petite coquine et fait un trou dans ses collants au niveau des fesses. Elle ne se gêne pas pour nous le montrer en chevauchant sans craintes une cheminée gothique. Elle tombe ensuite d’un siège, donne des coups de couteaux dans un crâne, se frotte les parties intimes contre un piano, embrasse une croix… Bref elle retourne fissa en prison pour mauvaise conduite et renfile son costume années 50.

Secret project revolution art for freedom capture madonna steven klein 05

Nouvelle scène de danse. Ne vous inquiétez pas, il y a des fouets et des flingues.

Madonna s’adonne à des scènes théâtrales de désarroi dans sa prison, en oubliant aucun recoin de la pièce. Elle pleure accrochée aux barreaux, en priant le ciel, le tout filmé en gros plan pour nous montrer un make up sans faille, à en faire pâlir toutes les blogueuses beauté. Pendant ce temps, des hommes se font torturés en mettant en avant leurs tablettes de chocolat (n’oublions que le public de Madonna est à 75% gay) et un asiatique en string danse de manière sublime dans un hangar sous le regard éteint de mâles bodybuildés. Pourquoi pas.

Secret project revolution art for freedom capture madonna steven klein 06 Secret project revolution art for freedom capture madonna steven klein 02

Je vous passe les détails et les prêches kabbalistiques. On revit ensuite la scène de la tuerie à l’envers, avec une Madonna qui ponctue par un : « Are you with me ?« . Madonna se refait trainer en prison par 4 flics vraiment pas très sympathiques et le court métrage se clos sur une citation de Jean Paul Sartre : « Freedom is what you do with what’s been done to you.« . Un dernier coup de feu et on remballe le tout, il est temps de promouvoir le site internet participatif.

Secret project revolution art for freedom capture madonna steven klein 07

Je suis restée sans voix. Qui que quoi dont où ? Que veut-elle me dire, y a-t-il un sens à ce film ? Le mot de fin aide un peu à digérer tout ça : « This films is dedicated to those who have been persecuted, are being persecuted, ou may be persecuted. For the color of their skin, their religious beliefs, their artistic expression, their gender, ou their sexual preference. »

Secret project revolution art for freedom capture madonna steven klein 01

Alors certes, le message est beau et le projet intéressant voire nécessaire, comment le critiquer ? Qu’une personne avec une telle influence dans le monde puisse porter ces valeurs et se battre à sa façon pour faire réfléchir, c’est une chose magnifique et ne mérite que le respect. Mais au premier visionnage, je n’ai pas compris ce film. Artistique certes, mais facile, avec du SM, des flingues, du sexe… toujours la même rengaine et ses vieux démons. Les scènes s’enchaînent sans queue ni tête, tout cela n’a pas vraiment de sens. Une série de chorégraphies et de belles images mélangées n’en font pas forcément un bon film. Il doit y avoir surement des symboliques cachées… Madonna est en prison, à cause de tout ce qu’elle a pu faire dans sa vie ? Des tas de gens se font battre à mort, meurent ou se font emprisonner pour ça… Je ne sais pas, rien est clair.

Mais après tout, c’est de l’art… et l’art ça ne s’explique pas. Mais pas sure que le message passe auprès du plus grand nombre, ce qui était quand même la volonté principale.

Qu’en pensez-vous ?

Victoire.

2 Commentaires

  1. Alors tu vois je crois que ta description de la video me suffit, tu dépeins très bien l’ambiance et le style et la mise en scène.. on imagine très bien avec les quelques images que tu fournis.. le tout entrecoupé par des pointes d’humour cynique dont toi seule a le secret ! Je trouverais ça dommage d’aller gâcher tout ça en visionnant cette séquence artistique et apparemment assez hermétique ! Bon allé pour la beauté de la photo et de l’esthétisme peut être.. allé surement même ! J’aime bien quand c’est glauque en plus (d’ailleurs AHS soon!!!) ! Gniiii !
    Special mention
    – à ton amour pour Mirwaïs et du magnifique album qui lui a fait, je ne peux qu’approuver ! Et même si je suis une inconditionnelle de la Madone des années « Who’s that girl? » Oui moi aussi j’ai une grande soeur ! 😉
    – à ton aparté « contrairement à d’autres » tellement bien placée ! finalement hein, depuis elle, qui a innové et a créé du sens ??
    Pour clore, je pense que ces quelques lignes en fin de video permettront au plus grand nombre d’expliquer ce qu’ils viendront de voir, ça les rassurera surement et puis c’est ce qui fera partager ! Mais je ne pense pas que ce soit le réel propos de ce projet, à l’origine je veux dire.. l’art est avant tout une histoire d’émotion et de ressenti que j’adore prendre le temps de digérer toute seule et en silence.. Du coup, je ne pense pas que j’aurais la même approche, j’aime pas trop quand on me mâche le travail..
    Ouai je sais ça fait un peu masturbation intellectuelle dis comme ça ! Mais bon c’est quasi 2h du mat alors forcément je divague ! 😉
    Bisous plein ma belle ❤

    • Merci pour ton roman, j’adoooooooore 🙂
      C’est pour ça que je ne porte pas vraiment d’avis sur ce « projet », même si je m’amuse à le décrire. Comme tu dis, on est dans le ressenti et à chacun son interprétation. A la première vue je ne l’ai pas aimé, ni compris. Puis en écrivant l’article, et en décortiquant, j’y ai trouvé du sens… Alors regarde le, ce ne sont que 16 minutes, et l’image est belle 😀

      Bises !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :