Welcome

#287 Emiliana Torrini – Tookah

Quelle merveilleuse journée. Emiliana Torrini est de retour dans les bacs et c’est toujours une grande, une très grande nouvelle.

Vous ne connaissez pas Emiliana ? Voici un petit résumé de cette talentueuse interprète.

D’un père italien et d’une mère islandaise, Emiliana est née le 16 mai 1977. Elle sort tout d’abord deux albums en Islande (que donc personne ne connaît) intitulé Mermaids et Crouçie d’où là (Ne vous interessez pas, ces albums ne sont vraiment pas intéressants). C’est à partir de 2005 avec l’album Fisherman’s woman et surtout en 2008 avec Me and Armini qu’Emiliana a su attirer l’attention des pays alentours et se faire un nom sur la scène folk. Très récemment on a pu la retrouver en duo avec Albin de la Simone sur le titre Moi moi. Aujourd’hui sort son nouvel opus : Tookah.

Emilíana Torrini - Speed Of Dark

Alors Tookah c’est bien ?

Tookah, c’est au premier abord une légère déception. 5 ans d’absence ou presque, et seulement 9 titres. Emiliana produit peu… mais heureusement qu’elle produit bien. Parfois il vaut mieux 9 morceaux réussis que 15 moyens, me dis-je.

Tookah est un album un peu étrange car il se compose du single « Speed of Dark » qui change radicalement de ce qu’Emiliana Torrini a pu proposer sur les deux derniers albums. Un peu trip hop, très lounge électro, ce morceau génial dénote avec le style folk authentique habituel. (ci-dessous en écoute)

Ce style que l’on retrouve d’ailleurs sur les 8 autres morceaux. Speed of Dark n’a donc rien à voir avec les autres titres, et me laisse personnellement sur ma faim. La chanteuse islandaise prouve qu’elle peut changer de style avec perfection, j’aurais aimé en entendre davantage. Je m’attendais à un revirement façon Goldfrapp, mais que nenni. Emiliana reste sur ce qu’elle maîtrise et nous propose 8 titres mélancoliques, majestueux et poétiques.

emiliana-torrini-tookah-poster-promotion-speed-of-dark

Difficile de faire une critique morceau par morceau, à part le fameux Speed of Dark qui dénote, le reste est à lui seul un esprit et une ambiance propre à la chanteuse et son univers. « Home » est également un titre un peu différent, rappelant un peu plus l’album « Me and Armini » par son côté bossa nova. Disons pour résumer l’album qu’il n’y a qu’elle pour nous faire des chansons sur les chenilles « Caterpillar« , le soleil d’automne ‘Autumn Sun » ou le sang rouge « Blood Red« , sans que cela ne soit ridicule.

Emiliana_Photo_Claire-Pepper_Collage_Ali-Mapletoft-tookah-promo

Je vous laisse découvrir tout cela par vous-même. En tout cas, une chose est sure, vous ne vous tromperez jamais en achetant un album d’Emiliana Torrini. Tookah n’échappe pas à la règle. La chanteuse sera sur scène en fin d’année au Trianon à Paris, pour les amateurs 😉

Victoire.

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :