Welcome

#91 Le perpétuel dilemme de Sylvestre

Noël approche à grands pas, et la question, hors mis les derniers cadeaux à trouver à la dernière minute, est : Que vais-je faire pour le nouvel an ?

C’est mon angoisse chaque année. Dans l’imaginaire collectif, c’est la soirée à ne pas louper, où l’on est obligé de faire péter l’habit de lumière et surtout de faire une fête mémorable. La simplicité n’est pas de mise, vous ne vous voyez pas, le 2 janvier près de la machine à café dire à vos collègues ou camarades de classe :

« T’as fait quoi alors pour le nouvel an ? »

« J’ai maté le Crazy Horse sur FR3 et fait le compte à rebours avec Arthur sur TF1 en mangeant du paté Auchan ».

« ah. »

Et oui, quelle honte, il est tellement plus fascinant de pouvoir répondre quelque chose comme :

« Alors ta soirée du 31 ? »

« J’étais à New York en haut de l’Empire State Building dans une soirée ultra privée uniquement sur invitation virtuelle avec flash code, en buvant du Krugg avec Jude Law, pendant que Madonna faisait un show privée de son nouvel album en avant-première. Le pompon c’est quand on a tous fini dans la piscine à débordement en méga partouze. Une vraie chaudasse cette Lana del Rey ! »

« Hannnnn !!!! »

Ce n’est pas simple. Donc chaque année c’est le même stress, on motive ses amis, les amis des amis et on se retrouve confronté régulièrement au même cas de figure : rassembler ses amis devient la mission. John a un ami australien qu’il a pas vu depuis 5 ans qui débarque. Marie le fait en famille car elle les a pas vu à Noël. Chloé part à Londres, seule, faire la tournée des bars (bah oui, au moins elle était à Londres, c’est moins la honte que de dire qu’elle a fait la tournée des bars à Chatelêt). Mickaël lui le fait avec ses collègues. Etc etc. Donc en gros c’est soit le nouvel an, je le passe seule, soit j’organise une soirée pour 1000 personnes, où je suis obligée d’inviter des tas de personnes que je ne connais pas.

Il y a 2 ans, j’ai donc organisé un nouvel an. Limitant les invitations, mon appartement n’étant pas le château de Versailles. Nouvelle galère en perspective ! Une fois les invitations lancées, les premières réponses font surface :

•1 – Cool, j’ai déjà 6 invitations pour des mégas teufs, je te tiens au jus. (Je suis trop overbusy)

•2 – Oui super, mais je sais pas si je serais là (on ne sait jamais si quelqu’un m’offre un tour du monde à Noël)

•3 – Y’aura qui ? (j’ai peur de me faire chier)

•4- Je peux venir avec quelques amis ? (J’arrive avec 10 pique assiettes)

•5- Faut ramener quelque chose ? (radin)

•6- Je ne réponds pas de suite, genre j’ai pas vu le mail. (j’habite en banlieue et je n’ai pas envie de me faire chier à monter sur Paris le soir du 31.)

J’en oublie surement beaucoup, mais rien que ça suffit à s’arracher les cheveux. J’ai fini par annuler la soirée, lassée de devoir lutter à rameuter mes amis. Oui mes amis, le snobisme parisien est assez pénible, j’aimerais parfois un peu de simplicité. Oui ou non. Est-ce si compliqué ?

L’année dernière fut assez révélatrice. En janvier, j’apprend que mes amis proches ont tous, sans exception, passé la soirée seuls ou en amoureux. Comme moi. Personne n’a osé prendre son téléphone, envoyer un mail, par honte de passer pour un naze auprès des autres. A force de chercher la soirée idéale et parfaite (qui ne le sera jamais) et de concourir à l’histoire la plus dingue à raconter pour se faire mousser, on en arrive à des situations absurdes. Alors on a tous conclu que cette année, on le ferait ensemble. Un an à l’avance c’etait acté.

La simplicité a du bon parfois, mon nouvel an sera mémorable cette année, car avec mes amis, et sans chichis.

Champagne et bonne fête de fin d’année à tous et à toutes !

Victoire.

Si vous aimez mes inepties, n’hésitez pas à devenir fan de ma page facebook ou me suivre sur twitter 😉
Rendez-vous sur Hellocoton !

26 Commentaires

  1. ha c’est tellement vrai ce que tu décris !! Pour ma part j’aime pas du tout cette fête, elle me déprime et je ne sais pas pourquoi. Bref, cette année toujours rien de prévu .

  2. Rhalala oui qu’elle galère à chaque fois ! On est souvent très nombreux à le fêter ensemble, t’imagines pas les heures au téléphone pour l’organisation !
    L’année dernière nous avions une super soirée de la mort de prévue, et ben mon chéri et moi avons fini tous les deux sous la couette à se faire l’intégrale du Seigneur des anneaux (version longue) tout le week end.
    Et ouais on avait choppé la grippe !

    Et cette année rien de prévu, on fera ça à la maison (tous les trois), déjà que je me demande si je vais pas faire Noel à la maternité !

  3. T’as tellement raison! Pour ma part, le nouvel an chez moi c’est MORT (t’es tjs la seule conne à faire le ménage le 2, la tête dans le cul et le cul dans le brouillard)^^.
    Du coup, chaque année, c’est la même galère pour trouver une soirée^^. Mais bon, cette année, c’est déjà prévu (miracle), donc aucun souci 😀

    Bisous!

  4. Ju

    l’an passé on a organisé le nouvel an dans notre nouveau nid, c’était super sympa mais on a renversé mon sapin de noel et j’ai crains pour ma télé et le plancher qui ont failli céder…
    cette année, pas un courageux dans mes amis n’a pris les devants en proposant quoi que ce soit et je vais passer cette soirée à 4 avec de la bonne bouffe sans chichis, j’hésite même à proposer une soirée pyjama 😀 la simplicité c’est ce qu’il y a de mieux!

  5. Tu as tout tellement bien décrit!!!
    ça fait 4 ans que c’est moi qui organise la fête du jour de l’an. A envoyer des invit, à recevoir ces réponses que tu as su si bien retrouver. A toujours trouver une idée originale chaque année (ben oui on va pas passer chaque année le même nouvel an)
    Et au final, j’ai passé tous mes 31 avec mes amis, des souvenirs mémorables, et de nouvelles rencontres vraiment sympas. Et chaque année, 1 mois avant, c’est « Didia c’est quoi le plan cette année?? »
    Sauf que cette année moi J’ai la flemme!!!
    Les gens se rendent pas compte parfois à quel point c’est chiant d’organiser un truc (surtout quand ils ne répondent pas aux invit)
    Bisou

  6. Moi avec mon homme ça fait quatre ans qu’on le fait que tous les deux, soit dans une capitale européenne, soit à la maison pour un diner en tête en tête, et c’est vraiment chouette!

  7. Je déteste le nouvel an! Depuis toujours je crois. Je n’ai jamais passé une bonne soirée le 31 décembre. J’ai presque hâte d’être vieille et de le fêter avec mon mari et les enfants qui dorment. Un repas délicieux, du champagne, du vin et au lit. Pas d’embrouille, de pote qui prennent le volant ivres, d’amoureux avec qui se disputer parce qu’on ne le fête pas ensemble et que je suis avec EUX et lui avec ELLES, pas de copines qui vomissent avant minuit, ahhh 🙂
    J’ai hâte mais en tout cas cette année, rien de prévu.
    Bisous Victoire

  8. Yankumi

    Excellent ton topo sur le Nouvel An! C’est vraiment tout à fait ça.
    Ce qui m’a bien fait rire c’est que je me retrouve dans les réponses : le coup du « Oui super, mais je sais pas si je serais là » c’est ce que j’ai fait cette année pour ne pas avouer que je ne savais pas encore chez qui j’irai, résultat à peu près tous mes plans sont tombés à l’eau (oui, je sais, je l’ai bien cherché ^^).

    Nouvel An c’est la fête qui me stresse : pas envie de passer pour une no-life mais pas spécialement envie non plus de participer à une beuverie, surtout juste avant les partiels cette année! :s
    Tout le monde veut tellement en faire une fête extraordinaire qu’au final on dépense beaucoup de temps et d’argent pour une soirée où l’on s’amuse moins qu’à une petite soirée simple entre amis!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :