Welcome

#59 Femmes-sandwiches

Depuis que j’erre sur la blogosphère, que je consulte assidûment les magasines féminins online et offline, je dois me rendre à l’évidence : nous sommes toutes des femmes-sandwiches, et pire que ça, nous cherchons à l’être. L’émancipation de la femme c’est donc simplement cela. Comme on a pu le voir dans Mad Men, donner la parole à la femme, oui, mais pourquoi ? Pour vendre.

Attendez, je vais étayer mon point de vue. J’ai lu bon nombre d’articles comparant un Glamour à un blog mode aujourd’hui. Le blog mode a pour vocation d’être le point de vue d’une jeune demoiselle lambda (comme vous et moi) qui parle de ses goûts, de ses coups de coeur, de sa vie. Sa mère, son chat et Docteur House comme dirait Bérengère Krief.

Tout le monde sait aujourd’hui que c’est plutôt faux, il suffit de lire les tweets des « modeuses » pour se rendre compte que tout partenariat est bon à prendre, que chaque évènement d’une marque devient The Place to Be pour grapiller quelques produits, quels qu’ils soient. Même si on rêve toutes de Balenciaga et Chanel, à défaut on fera la promotion d’Asos et Spartoo. Bah ouais, c’est ça les blogs mode : des bons plans  l’envie de s’habiller gratuitement, pour pouvoir continuer à financer ses études. Tout le monde bien sûr n’est pas dans ce cas, encore faut il avoir un nombre de visiteurs conséquents. Et qui dit visiteurs nombreux, dit blog qui existe depuis un certain temps, et donc, qui a été rempli de vrais articles, avec un vrai univers, ce qui a donc séduit les marques par la suite. C’est la règle du jeu, et que la première à vouloir absolument rester intègre et ne proposer gratuitement à ses lecteurs qu’un point de vue strictement personnel, lève  la main. Honnêtement. Voilà, il n’y a pas grand monde. Normal, on fait toutes partie de ce putain de monde capitaliste. Et toi qui lève quand même la main, c’est simplement que ton blog n’est pas à la hauteur, ou alors que tu es rentière et fille secrète de Liliane Bétancourt.

Ce n’est donc pas une critique, mais un point de départ pour dénoncer les pratiques soit disant journalistiques de nos magasines favoris. Je ne parlerais pas de Vogue, Glamour, Cosmo, Biba, Be et autres, qui ne sont quasiment plus que des catalogues de marques mises en page. Avec éventuellement une ligne éditoriale… qui se limite souvent à pomper les blogs influents justement. Mais j’ai envie de parler de Paulette. (QUOI???). Oui Paulette Magazine.

Quel joli et magnifique concept : le magasine (payant) pour nous les vraies filles qui allons poser dedans. A mort Kate et Eva Mendès, bonjour toi la blogueuse provincial qui va chez H&M. C’est fait main par de gentilles filles qui veulent notre bien et qui nous parlent de vraies choses. Le graal quoi. Et puis… on décortique. Quel concept incroyable : des mannequins gratuits (c’est vous!), de la pub gratuite (tous les blogs en parlent, car toutes les nanas veulent être dedans), des marques qui banquent pour avoir une image de petite boutique dénichée par les Paulettes. Incroyable. Et en plus, on en appelle à votre bon coeur : participez, devenez paulette, sponsorisez la création, l’innovation, un projet over ambitieux, indépendant et tellement éthique. Tout cela rabâché sur twitter 40 fois par jour, retweeté par toutes les blogueuses, qui finissent par nous faire culpabiliser de ne pas payer pour que Paulette Magazine se retrouve enfin en Kiosque.

On rêve. Oui c’est bien cela. La femme sandwich vénale est en plus complètement bernée dans cette affaire. Avant on avait des cadeaux pour faire de la pub, maintenant on me fait penser que l’on est has been de ne pas promouvoir Paulette. L’indépendance c’est beau, c’est bien, et aujourd’hui c’est compliqué de s’en sortir sans Mondadori ou Hachette derrière. J’en conviens. Mais le lavage de cerveau là, je frôle l’overdose.

Perso, je retourne sur les blogs que j’apprécie, sponsorisés ou pas, qui me feront juste culpabiliser de ne pas encore avoir dépensé un euro dans les vernis Essie.

Vic.

34 Commentaires

  1. Alors là, je me lève et j’applaudis ! Tu viens de résumer dans ton article tout ce que je pense de ce magazine… J’ai d’ailleurs vécu mon non abonnement à Paulette comme un véritable acte militant. Ce qui me désespère le plus, c’est que la plupart des filles sautent à pieds joints dans ces attrapes nigaudes…

  2. Perso, en ce qui concerne les partenariats je suis assez méfiante (j’ai eu quatre ou cinq propositions, pas des masses parce que mon blog n’existe que depuis six mois, mais je n’en ai accepté aucune – trop l’impression de me faire acheter comme un vulgaire espace pub. Peut-être parce que je travaille dans la pub aussi, et que je ne veux pas me visualiser comme un panneau publicitaire… Je ne dis pas que je n’en accepterai jamais mais il faut que ce soit un coup de coeur, quelque chose que j’aurais vraiment pu acheter / montrer sur mon blog de ma propre initiative. Pas des serpillières, des cartes de visite ou des vêtements moches quoi.)
    Concernant Paulette je suis assez d’accord avec toi : à force de le voir sur tous les blogs, j’ai voulu aller voir. J’ai même commandé un exemplaire papier pour me rendre compte (pas encore reçu). Mais ça ne me paraît pas hallucinant…
    Là où je ne suis pas trop d’accord avec toi, c’est que je trouve normal que ce soit payant : il faut bien financer l’impression d’une façon ou d’une autre. Elles ne sont pas millionnaires et philanthropes non plus. Mais si elles se font une vraie marge / si elles ont d’autres sources de revenus, pub par exemple, et si elles ne paient pas les modèles et participantes, ça devient effectivement assez scandaleux.

    Et reste à voir le contenu : j’attends de le recevoir. Si ça ne vaut pas un autre féminin, je ne vois pas pourquoi je dépenserais de nouveau !

    • Je ne connais pas exactement le fonctionnement global du magasine, mais le côté cause humanitaire m’a vraiment soulée. Bien sûr qu’il faut payer les journalistes, l’impression, la distribution, etc, mais faut arrêter de nous dire que c’est pour l’indépendance de la presse féminine et une grande cause nationale. Les deux nanas derrière Paulette ne font pas ça a but humanitaire, mais bel et bien a but lucratif, donc juste un peu de respect de leur cible ne ferait pas de mal.

  3. J’ai adoré cet article qui fait assez réfléchir!
    ET je dois dire que j’ai commandé les trois premiers numéros de Paulette pour voir, j’ai reçu le premier et… au final ça ressemble à tout autre magazine! Les filles ne sont peut être pas des mannequins professionnels mais… elles y ressemblent! Bref j’ai un avis assez partagé là dessus.

  4. Hak'

    Perso je pouvais pas financer à la fois Paulette ET Fashizblack (et j’ai plutôt fait le choix du second magazine, je n’avais aucun « attachement » particulier avec le premier), je n’ai pas encore de petite culotte en or.

    Ça, et le fait qu’on ne pouvait plus faire un « pas » sur la blogosphère sans en entendre parler. Plus on me parle de quelque chose en me disant « tu vas voir c’est gé-nial », plus ça me gonfle. Pas étonnant que je n’ai jamais vu « Bienvenue chez les ch’tis » (ahah)

  5. Alors par curiosité (et parce que le concept de départ me plaisait) j’ai fait comme Maud, j’ai soutenu un magazine sensé être différent et j’en ai pris pour 3 mois.
    J’ai reçu le premier, et je n’ai pas trouvé ça super transcendant.

    Du coup, j’ai acheté Causette. Un vrai magazine autant pour filles que pour mecs en fait, avec de vrais sujets à l’intérieur. Et autant je pense que je vais zapper mon tour pour Paulette autant je pense que je vais réitérer avec Causette ^^

  6. Ah purée je ne peux que te rejoindre pour Paulette! Le magazine, aussi sympa soit il, est desservie par tout ce tappage de blogueuses, leurs pubs et leurs « abonnez vous » oula, ça m’a gavé aussi 😉
    Merci de crier ce que je pense ^^
    Bisous

  7. Je vais répondre uniquement sur le thème Paulette, parce que le reste est encore un peu trouble dans mon esprit, je n’arrive pas à me faire une opinion précise, je suis juste mes envies et ma morale personnelle sans me poser de questions et j’ai toujours été comme ça, pas envie de me prendre la tête.
    Revenons donc au magazine, je fais partie de celles qui l’ont promu, mais pour deux raisons précises: premièrement, j’ai gentiment été invitée à la conférence blogueurs du lancement, où j’ai reçu des petits cadeaux et mangé des choses délicieuses, j’ai donc trouvé tout-à-fait normal de parler du concept sachant qu’en plus il me plaisait énormément. Deuxièmement, j’apparais dans le magazine, donc c’était une raison de plus, je trouve ça rigolo que mes lectrices m’y retrouvent, et j’avais envie qu’elles voient le look en question, et l’interview. En outre le fait d’apparaître dans le magazine gratuitement ne me gêne absolument pas: déjà, parce que je n’ai pas un blog à but lucratif, et ensuite, parce que le plaisir de me retrouver dans ce magazine était largement du même poids pour moi que le temps passé à faire les photos (comme pour tous les articles de mon blog, quoi). Donc personnellement, non, je ne me considère pas femme-sandwich pour Paulette; je suis juste une fille enthousiasmée par la création d’un magazine parce que c’est aussi mon rêve à moi. C’est là où ta généralisation me gêne un peu.
    Mais en revanche je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que des tonnes de filles en ont parlé sur leur blog et sur les réseaux sociaux sans forcément avoir de contrepartie d’ailleurs, (mais bon, on ne va pas être payée dès qu’on relaie quelque chose, sinon ça devient du tout sponsorisé et c’est nul) et que ça a été un peu lourd. Mais est-ce qu’on peut en vouloir à une jeune équipe travaillant avec le milieu des blogs depuis le tout début et voulant se lancer d’avoir « utilisé » les blogueuses comme mode de développement pour atteindre leur but? Toutes les marques le font. Je pense donc que c’est à chacune de juger ce qu’elle veut relayer ou non, et le fait d’accepter de le faire n’est pas forcément un signe de moutonnage, même si cela en fait partie.
    Voilà, j’espère que j’ai été claire et que ma réponse apportera un petit quelque chose au débat 🙂
    Bisous Vic!

    • Merci beaucoup pour ton témoignage Victoria. Ton point de vue est très intéressant, vue que tu as été sollicité par Paulette. Ta démarche est on ne peut plus compréhensible et respectable, j’en aurais fait autant. Je n’ai juste pas aimé le matraquage de Paulette a travers ses tweets, ses sponsoring, de rameuter tout le monde façon sidaction, pour un beau projet, certes, mais qui reste un projet marketing de base. J’ai trouvé que c’etait un peu trop. Et quand c’est trop, c’est tropico !
      Bisous

      • Hahaha 😀
        Oui, ça, je comprends très bien, ça a été super matraqué et tout le monde en a eu un peu ras-le-bol, soyons honnêtes! Merci à toi pour ta réponse 🙂

  8. Bon, ben moi, je me suis abonnée, j’ai lâchement cédé aux sirènes de Paulette pour les 3 premiers numéros, car je trouvais le concept plutôt sympa. J’en ai même fait un billet, passez inaperçu d’ailleurs 😉 Ouh la la, pas taper les filles! 😉
    Maintenant, j’attends de voir, mais globalement, je n’ai pas sauté au plafond de joie à la lecture du premier opus. On verra la suite!
    Pour la question de fond, à savoir être un mouton ou pas, et bien je me situe entre les deux. Je suis quand ça m’intéresse, je passe quand ça ne me dit rien. C’est mon libre-arbitre de fifille qui lit des blogs!
    Bref et pour terminer, même si je suis, dans sa globalité, la « cible » de ton article, je le trouve très bien et percutant! Bravo et vivement la suite!!! ;))

  9. Lillyvia

    Je suis assez d’accord avec toi et pourtant j’ai fais le mouton car j’ai été curieuse de découvrir ce nouveau magazine qui se dit nouveau. Bref j’ai participé comme ils disent aux lecteurs fondateurs. Je suis vraiment loin d’être une blogueuse influente, mais c’est vrai quand ce moment j’en ai marre de voir les mêmes têtes les mêmes articles. Je suis sur que la blogosphère regorge de pleins de talents, il faudrait leur laisser un peu plus de place et surtout arrêter de penser que tout se passe à paris. Bref pour en revenir au magazine, j’ai été un peu déçu je suis pas fan, on verra par la suite

  10. Alors moi Paulette, j’en ai un peu fait la pub parce que j’étais en contact avec l’équipe qui s’occupe du site internet. J’ai mis la bannière Paulette sur mon blog parce que je pensais que c’était une chouette idée, un chouette magazine qui me changerait de mon ELLE ou de mon Cosmo habituel.

    1 semaine après avoir reçu le 1er numéro, je t’avoue que je suis un peu déçue. Avec le battage qu’on a eu, j’avais de grandes attentes et là, bon ok ça se lit et ça change de mes lectures habituelles, mais ce n’est pas aussi transcendant que ça en a l’air.

    résultat : vais je en parler sur mon blog? Je ne sais pas. Je crois que je préfère attendre le 2ème numéro et me faire une vraie bonne opinion rien qu’à moi 🙂

    Sinon j’apprécie les initiatives de Paulette, notamment la soirée de blogueurs du sud est qui avait été en partie sponsorisée par eux 🙂

  11. Moi j’aime Paulette et c’est pour cela que j’en parle. Mon blog n’a aucun but lucratif et si je peux aider une équipe dynamique qui a le culot de se lancer dans ce marché saturé en étant réaliste… pas de magazines si pas d’abonné(e)s… je dis BANCO!
    J’adore l’histoire, l’idée, le concept, les pages sont jolies, on reconnaît les blogueuses que l’on suit … je suis sous le charme!
    Ensuite ce n’est qu’UN PREMIER numéro… il y a des erreurs, des choses surement à améliorer… laissons le temps à ce nouveau magazine prometteur!
    Enfin, les Paulettes se déplacent partout en France. Dans le Sud dernièrement, en Corse, a Biarritz, à Nantres, à Lyon, à Lille… tu en connais beaucoup qui se soucient des lectrices et des blogueuses en province?
    Après je comprends qu’on en est marre du matraquage… moi j’en ai marre de voir les mêmes têtes et les mêmes magazines qui ressemblent à des catalogues de prêt-à-porter ou qu’ils me dégoutent parce que j’ai craqué sur le sac à 5000 balles et que je ne peux me l’offrir. Dans le magazine, je peux tout m’offrir si je veux… ça reste abordable, non?

    J’ai aimé ton point de vue qui est vraiment louable et je suis contente d’avoir lu ton artcile.
    A tout bientôt!
    Des bises

    PS: As tu vu la vidéo de Slanelle sur Paulette? je te la recommande

  12. Comme beaucoup je me suis laissée tenter, j’ai commandé les 3 numéros pour voir …
    j’ai reçu le 1er numéro et je suis un peu déçu, il n’y a rien d’extraordinaire, quand je parcoure les pages du magazine j’ai l’impression de faire la tournée des blogs… car finalement retrouver dans un magazine une blogueuse que je peux suivre tous les jours sur son blog quel intérêt ? et pour le reste je ne suis pas fan du thème du 1er numéro, j’attends le suivant pour voir si ça change un peu et si j’accroche plus

  13. Sparkle and Co

    Je ne me suis pas abonnée du jour où j’ai lu un article sur un blog qui nous accusait de ne pas avoir participé au projet (qu’on n’a jamais sollicité d’ailleurs) quand elles ramaient un peu pour accumuler les souscriptions… Là, j’ai dit, c’est bon! J’aime lire les blogs, influents ou non et ça me suffit. Les incitations dix fois par jour via Twitter m’ont vite gonflé. Concernant le magazine, je l’ai feuilleté chez une copine et j’estime ne rien rater pour le moment… C’est un enfilement de flux rss de blogs. Bon, elles ont le temps de s’améliorer. En tout cas, on ne peut pas nier qu’elles ont eu un bon plan marketing!

  14. Tout d’abord, félicitation pour cet article très bien écrit et qui m’a réellement fait réfléchir.. si si! 🙂
    Parce que que j’ai dès le début soutenu le lancement de ce magazine. J’en ai parlé sur mon blog et sur twitter et que je suis tombée dans le panneau du magazine participatif, et qui vous ressemble et tout et tout..
    Je ne l’ai pas acheté pour suivre le troupeau, mais parce que je me suis dis, chouette, enfin un magazine qui montrera des filles normales, rondes, avec un grand nez, bref des filles comme moi… et que du coup je me suis sentie doublement bernée au final, parce que les filles ne sont pas mannequins mais c’est tout comme…

    Et puis J’aurai aimé (en tout cas c’est ce que j’avais compris..) qu’il fasse appel a de « vraies » personnes anonymes plutôt qu’a des blogueuses déjà connues et reconnues, donc du coup une prise de risque vraiment minime, avec en plus l’impression de lire mon flux RSS sur papier glacé…

    Par contre je reste très très cliente de leur site que je trouve pour le coup vraiment frais, participatif et différent.

    Voila c’était mon humble avis de lectrice fondatrice 🙂 Julie

    • Merci beaucoup pour ton petit arrêt sur mon blog et ce commentaire qui me fait très plaisir 😉 Objectivement, j’aprécie aussi beaucoup le site de Paulette 😉
      Bonne soirée et au plaisir de te revoir par ici !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :