Welcome

#26 Pretty Little Liars

Une nouvelle semaine estivale débute, et comme chaque été on se dit : merde, y’a plus rien a regarder, va falloir attendre septembre. Deux à trois mois d’attente infernale, comme si on avait tous deux mois de vacances l’été a se dorer la pillule en méditerranée. Heureusement pour nous, les américains ont prévus les séries estivales ! Celles qui commencent en Juin et se termine début septembre, max. Californication, True Blood, Weeds, les cocos reprennent du service, et c’est tant mieux. L’année dernière j’avais commencé a regarder le nouveau bébé d’ABC Family, qu’on nous vendait comme étant un savoureux mélange de Desperate Housewives et de Gossip Girl. Je me suis dit : Hallelujah, des pouffes en Marc Jacobs dans un quartier de maisons en préfabriqué de 300m2, des nains de jardins pour adolescentes, du Gemey Maybelline qui dégouline des stades de Baseball !

La saison 2 de Pretty Little Liars a commencé cet été suite aux succès de la première saison, et il fallait que je vous en parle.

Le pitch pour ceux qui ne connaissent pas : 4 brunes dont une métisse, de 16 ans environ, dans un bled paumé nommé Rosewood, se retrouvent suite à la mort tragique de leur 5ème compère, la garce d’Allison. Ni une ni deux, les 4 nouvelles meilleures amies se font harceler de textos anonymes (je savais pas que c’était possible ca… mmm) d’un ou une prénommé A, qui les épie et connaît tout de leur vie. Panique à tous les étages, au milieu de deux trois cris d’angoisses, elles s’amusent à faire comme Sherlock Holmes. Et là les choses serieuses commencent. On se tape du prof de 20 ans de plus, on se découvre lesbienne, avec des parents complètement hermétiques mais qui en un épisode deviennent aussi tolérants que Laurent Ruquier. Des ennemis improbables débarquent : des filles aveugles, des calculateurs, des parents infidèles, du moche gentil. Bref, c’est Melrose Place version j’ai 16 ans, et je suis maquillée comme une voiture volée.

Je crois que ce que je préfère, c’est le festival des tenues des 4 bitchs. On y croise de la jupe ultra courte, de l’imprimé panthère, du maquillage à outrance pour cacher l’acné, des talons de 15cm, et des séances shopping à faire rougir Paris Hilton. Ce que le monde a évolué hein, fini « Premiers Baisers » sponsorisé par la Halle aux vêtements, les américaines passent leur journée à Rodéo Drive, et il faut que ca se sache.

Pendant les défilés de mode, bien sûr, l’enquête continue, les dramas se succèdent, les rebondissements font rage. C’est la classe américaine. Mais si le succès continue, le dénouement ne devrait pas arriver trop vite, un peu comme « How i met your mother », on se demande si Ted rencontrera sa femme avant ses 80 ans.

Bon je ne suis pas sûre de vous avoir donné envie de matter ce chef d’oeuvre, je vous laisse juger par vous-même si vous avez du temps à tuer. Par contre j’adore la BO par The Pierce, que je vous laisse découvrir :

reprise donc pour le générique de la série :

Bonne fin de journée ! 🙂

Vic.

14 Commentaires

  1. On m’en a parlé aussi de cette série, ms je ne me suis pas encore laissé tenter… pourquoi pas! Mais c’est comme la nouvelle version de Beverly Hills, je ne suis pas trop fan!

  2. On m’en a parlé comme l’une des meilleures séries de l’année, mais j’avais peur de retomber sur quelque chose d’assez gnan-gnan et superficiel, comme on en trouve à foison maintenant. Le charme des anciennes séries me manque…
    Enfin bref, d’après ton article il y a l’air d’avoir pas mal d’action. Je vais peut être me laisser tenter !

  3. Moi qui connaissait que de nom, je suis preneuse et d’ailleurs cette série qui comme tu le dis si bien est un mélange entre desperate houswives et gossip girl ( un peu trop cliché même ) est prenante.
    Et donc merci car ton article m’a convaincu de m’y mettre et grace a toi ça occupe pas mal de temps libre.
    Bisous miss

  4. Ping : #44 Séries en série. «

  5. Ping : #99 The secret Circle «

  6. J’ADORE ! J’ai mis du temps à accrocher à la saison 1, j’ai direct’ fondu devant la 2 et là, je kiffe d’emblée la troisième !
    La digne relève des Desperate Housewives !

  7. Ping : #286 Twisted | VICTOIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :