Welcome

#3 Sea sex and sun.

Atelier Robert Doisneau

C’est samedi, et pour la 300è semaine consécutive, il fait un soleil radieux (du moins à Paris).

Ne soyez pas lassé, pensez donc aux hivers interminables qu’on a surmonté, au froid glacial, au plaques de verglas qui vous faisait regretter le temps du velib’ et des robes courtes. On a eu le temps ces derniers jours de peufiner son bronzage, de se situer parfaitement entre l’over too much de Lova Moor et le teint de vampire malade de Shannen Doherty sans dépenser un copec’ chez point soleil. C’est donc le moment idéal pour sortir, s’exposer, et montrer au monde entier comme on est beau.

Autre raison d’être heureux, la canicule nous guette. Les médias s’affolent (entre deux pauses pipi de DSK) et Sarkosy doit déjà penser à envoyer les vieux en Ecosse pour cet été. Et bien pour le moment, ce n’est pas le cas : la température fleurte doucement avec les 30° et la petite laine est la bienvenue le soir. Avant de ne plus pouvoir prendre sa voiture pour cause de pic de pollution, de ne devoir se laver qu’une fois par semaine et faire la vaisselle avec sa langue pour rationaliser l’eau, et bien profitons-en. On peut se mettre en T-shirt blanc et laver sa voiture comme dans les clips de Rn’B, laver ses verres trois fois la même journée, arroser ses plantes matin midi et soir (ce n’est pas conseillé toute fois), et sortir boire du rosé en terrasse en mini-jupe en arborant nos Ray-ban chéries. Ca c’est trop classe.

Alors chers lecteurs et chères lectrices, sortez. Twittez sur votre transat, pokez depuis votre terrasse, et levez vos verres à ce soleil, qu’on a vraiment pas volé.

Tchin ! et bon week end

Vic.

5 Commentaires

  1. Le soleil, c’est plus que 300 jours par chez moi hein … 🙂
    Bon sinon, attention de ne pas confondre bronzer et rougir ! j’ai eu une amie de Paris, venue à Toulon pour 3 jours, en octobre, elle a pris le soleil sur le port de Toulon, et bim ! rouge du nez ! pelage ! crème après solaire ! Ce n’est pas sans compter une alsacienne « ho pas besoin de crème à bronzer moi » ! et bien résultat : rouge comme le coq ! impossible de la toucher.
    Alors avant de dire : « ho je vais me dorer le soleil », protection et indice élevé là à Paris ! Même à 20° dehors e n terrasse 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :